La rémunération du DG de SoLocal critiquée

Solocal Group a publié le 19 Avril 2016 sur son site internet, un communiqué sur la rémunération variable de Jean-Pierre Remy et Christophe Pingard. Le conseil d’administration de Solocal sur des recommandations du comité des rémunérations, a arrêté les décisions que vous trouverez ici.

Sachant que l’association sera attentive et vigilante pour préserver nos droits et nos intérêts à la prochaine assemblée générale, le conseil d’administration a décidé de limiter à 90 % au lieu de 120 % le montant de la part variable de leur rémunération versée au titre de l’année 2015 (à notre connaissance, c’est la première fois que cela arrive chez Solocal)

Il nous aurait semblé opportun que la part variable soit ramenée à 0 % en 2015 aussi bien pour le directeur général que pour le directeur général-adjoint.

Depuis la prise de fonction du directeur général en 2009, les mauvaises nouvelles se sont succédées avec à la clé une perte abyssale pour certains actionnaires historiques qui ont vu l’action perdre  99 % de sa valeur ! Sept années d’avertissements sur les résultats se sont accompagnées d’une communication optimisme, une augmentation de capital massive et dilutive s’est imposée en 2014, un regroupement d’actions a été opéré en 2015 sans effets sur le cours, le chiffre d’affaires et le résultat net n’ont cessé de baisser, et la restructuration de la dette obligataire opérée il y a 18 mois, s’apparente à une chimère.

Or, parallèlement, voici ce qu’on constatait fin 2014, s’agissant de la rémunération du Directeur Général Jean-Pierre Rémy.

Fin  2014 ( et également fin 2015), SoLocal cotise pour son directeur général à une retraite complémentaire, en cas de part, il aura droit à une clause de non-concurrence et à des indemnités de départ.

En 2014, Jean-Pierre Rémy est classé au 87ème rang des patron le mieux payé au fixe, au 80ème rang des patrons le mieux payé au variable, au 26ème rang en terme de jetons de présence et au 38ème rang si l’on considère la progression de sa rémunération 2014/2013 ( source: étude sur les rémunérations publiée par le Journal du Net).

Au cours des années 2012, 2013 et 2014, sa rémunération a évolué comme suit :

2014 : 1 067 620 € (+11,1 %)

2013 : 961 138 € (+9,0 %)

2012 : 881 490 € (+11,2 %)

A l’intérieur de celle-ci, sa rémunération variable a évolué comme suit :

2014 : 494 000 € (+26,7 %)

2013 : 390 000 € (+20,0 %)

2012 : 325 000 € (+30,0 %)

En 2014, il bénéficiait d’actions de performance et de stock-options.

Ces chiffres se passent de commentaires. L’association va continuer à défendre ardemment les intérêts des petits porteurs, donc notre effort, auquel chacun doit avec ses relations et moyens, essayer de contribuer , va être de récolter le plus grand nombre de pouvoirs pour la prochaine assemblée générale de 2016. L’union fait la force.