L’association invite les actionnaires de SoLocal à écrire au Ministre

Alexandre Loussert appelle les actionnaires de SoLocal Group, à écrire au Ministre Emmanuel Macron ainsi qu’aux  députés de leur circonscription pour les alerter sur la situation des actionnaires de Solocal.

Chers co-actionnaires, voici un mail à envoyer si vous souhaitez participer à notre action de sensibilisation. Il est à adresser à emmanuelmacron3@gmail.com
 Nous vous suggérons de mettre en copie Gilles Carrez (Président de la commission des finances à l’assemblée nationale), Charles de Courson (Secrétaire de la commission des finances) et votre député (Pour trouver votre député, il suffit de cliquer sur le lien suivant http://www2.assemblee-nationale.fr/deputes/liste/alphabetique). Merci de mettre en copie la direction de SoLocal et l’association.
Monsieur le Ministre, Madame, Monsieur le Député,
Créée début 2016, l’Association RegroupementPPLOCAL compte aujourd’hui près de 875 actionnaires individuels de SOLOCAL Group, anciennement Pages Jaunes ;
ensemble, nous sommes sans doute aujourd’hui le premier actionnaire de l’entreprise.
Notre mouvement est né d’une indignation partagée.
Nous avons en effet assisté ces derniers mois, de la part des dirigeants de notre Société, à une succession de décisions et d’annonces pour le moins surprenantes : provisions surprises au moment des résultats, inexpliquées et à nos yeux injustifiables, rémunération variable de l’équipe dirigeante hors sol par rapport à la situation de l’entreprise, report au delà du délai légal de l’assemblée des actionnaires interdisant un débat pourtant légitime autour des comptes et des rémunérations variables, projet d’augmentation de capital pour les actionnaires après une chute abyssale de plus de 99,50%, une communication incompréhensible et anxiogène annoncé sans suspension de cours, … ).
Ces faits sont particulièrement nuisibles à la Société et à ses actionnaires (essentiellement individuels mais aussi salariés) compte tenu de l’inexorable chute du cours qu’ils ont entraîné.
Les membres de notre Association sont résolus à ne pas se laisser ruiner par une certaine finance; celle-là même qui affaîblit nos entreprises en les endettant de manière inique pour financer leur propre rachat comme cela fût le cas lors du LBO sur Solocal Group ; celle qui leur inflige des charges d’intérêt hors de proportion pénalisant leur développement comme c’est le cas pour Solocal dont le cout de financement tutoie les 7% ; celle qui laisse les dirigeants s’accorder des rémunérations en dehors de toute réalité comme c’est ici le cas ; celle enfin qui ruine les actionnaires individuels qu’elle détourne ainsi de la Bourse, pourtant si utile au financement de l’économie.
Nous avons interrogé la Société Solocal Group et ses Commissaires aux Comptes pour obtenir les réponses qui nous sont dues, sans succès.
Nous avons alerté l’Autorité des Marchés Financiers sur ce qui pourrait caractériser une manipulation de cours et le non respect de la réglementation en vigueur en matière de comptabilité et d’information financière.
Nous explorons les voies judiciaires qui peuvent s’offrir à nous.
Nous avons alerté la presse qui commence à relayer nos propos.
Nous souhaitons aujourd’hui attirer votre attention sur le cas symptomatique de notre Solocal Group, issue d’un groupe hier public, et confiée il y a 10 ans à des fonds d’investissement anglo-saxons.
Alors qu’une nouvelle opération financière se prépare dans des conditions inacceptables, il nous parait urgent que les pouvoirs publics prennent la mesure du problème et interviennent pour permettre à l’entreprise de desserrer le carcan des contraintes qui entravent son développement ; et qu’ils protègent ses actionnaires et actionnaires salariés de la spoliation qui s’annonce en faveur des créanciers pourtant déjà bien (trop bien ?) servis.
D’autres solutions existent que celle en cours de préparation par la direction actuelle de Solocal Group et les créanciers pour régler les problèmes créés par les défauts de conception de la précédente restructuration financière qu’ils ont mené en 2014. Des solutions pour financer dans des conditions respectables une entreprise qui a réussi sa transformation numérique, une entreprise rentable et qui paye des impots bien qu’ayant à faire face à de lourdes charges d’intéret ; Des solutions qui respecteraient les droits de toutes les parties au pacte social de la Société.
La crainte justifiée des actionnaires, est de voir le management proposer l’arrivée d’un investisseur à très vil prix auquel il pourra être associé et qui entre dans la société sur la base de cours déconnectés avec la valeur réelle de la société, mais dont le niveau serait le résultat de la communication de la société.
Je vous serai très obligé de bien vouloir intervenir aussi rapidement que possible, Solocal Group ne doit pas devenir un nouvel Eurotunnel.
Veuillez agréer….