« La grande révolte des petits actionnaires » par Capital

  •  » La grande révolte des petits actionnaires « : ainsi est titré l’important article daté de septembre que le magazine Capital consacre à la discorde entre SoLocal Group et ses actionnaires. Ce mensuel de forte audience ( 300 000 exemplaires diffusés par numéro), salue le parcours du Regroupement.

Extrait:

« Il a suffi de cinq mois pour fédérer 1100 petits porteurs, ce qui en fait la plus grosse association du genre en France. »

 

  • Le journaliste retrace l’histoire du mécontentement des actionnaires et relaye leurs principaux griefs (chute du cours brutale, communication anxiogène etc) qu’il semble comprendre.

Extrait:

« Désormais 88 % du capital est flottant. Et dans ce marécage surnagent des petits épargnants ruinés et furieux ». 

 « D’après les calculs de leur président, Alexandre Loussert, ses adhérents ont acheté leurs actions à 25 euros en moyenne. Or le cours est tombé à 3 euros. Pour une entreprise qui obtient encore 28% de résultat d’exploitation et 873 millions d’euros de chiffre d’affaires, c’est brutal. […] »

« […] La prime de performance du DG n’a pas cessé d’augmenter depuis 2012 pour atteindre près de 500 000 euros, portant son salaire annuel à 1 million».

  • Cet article salue notamment l’action du Regroupement pour influer sur le cours des choses et énumère les principales initiatives de l’Association.

Extrait:

« Courriers à l’AMF […]à la direction, aux commissaires aux comptes, au ministre de l’Economie Emmanuel Macron, forum enflammé sur Boursorama.com, création d’un blog, recours devant le tribunal de commerce […]: les gueux déploient tous les moyens pour se faire entendre».

 

  • Enfin, le journaliste semble s’étonner  que la Direction de SoLocal Group ne dialogue pas avec ses actionnaires, et note qu’elle a même reporté l’Assemblée Générale.

Extrait :

« Mais ni le directeur général, Jean-Pierre Rémy, ni le président du conseil, Robert de Metz […] n’ont jusqu’à présent vu en eux des interlocuteurs valables. A l’inverse, la direction a obtenu, pour désamorcer cette colère, le report de l’AG de SoLocal, prévue en juin à une date indéterminée».