Nos comptes-rendus des assemblées générales.

Au fur et à mesure, vous trouverez ci-dessous les comptes-rendus des assemblées générales (AG) auxquelles notre association a assisté. Veuillez noter que dans ce cadre, nous n’agissons pas de manière proactive lors de chacune de ses réunions.
Aussi, vous pouvez prendre contact avec nous afin d’organiser un rendez-vous en cliquant ici.
Nous tenons à remercier les nombreux actionnaires individuels que nous avons déjà rencontré. 
Enfin à titre indicatif, ce qui succède est uniquement une retranscription succincte sur le déroulement des AG.
Bien à vous, 
L’équipe de PPLOCAL

 

CREDIT AGRICOLE
Date : le 16 mai 2018 à 9h30. 
Lieu : Maison de la Mutualité, 24 rue Saint-Victor, 75005 Paris. 
Ambiance : de visu, la salle est quasiment pleine et les actionnaires ont été plutôt attentifs.
Durée : de 9h30 à 12h41. (191 minutes)
Restauration : cocktail après l’AG. Cadeau : Oui.
Taux de participation : 74,49 % 
Le déroulement de l’AG fut le suivant et se sont succédés : L’introduction et un discours par M. Dominique Lefebvre, Président du conseil d’administration. Une intervention du directeur général, M. Philippe Brassac sur la digitalisation du secteur, les disruptions via l’intelligence artificielle ou encore l’enjeu concernant la sécurisation des systèmes. Il souligne que le ratio de rentabilité des fonds propres a atteint 11,1%. il fait un point sur la fin du dividende majoré, ce principe ayant été jugé « non conforme à la réglementation bancaire européenne » par l’autorité de régulation du secteur et la BCE, Crédit Agricole indemnisera les ayant droits à hauteur de 0,56 € par action, sous la forme de l’attribution de 1 action ordinaire nouvelle pour 26 actions nominatives éligibles détenues. Ce qui engendrera une faible dilution. Puis vient la présentation des comptes par le DGA en charge du pôle finance, dont voici les principaux chiffres 2017, Produit net bancaire : 18,772 millards d’€, résultat net : 4,447 millards d’€, dividende : 0,63 € ; suivi du rapport des commissaires aux comptes et celui du commissaire aux avantages particuliers (sic). Lors de la séance des échanges avec les actionnaires : une représentante des amis de la Terre a pris la parole demandant notamment que la société : « prenne en compte l’impact climat et ne finance plus le gaz de schiste… » La réponse fut la suivante : « le groupe ne finance plus l’extraction des sables bitumineux, ni des centrales à charbon… » Dont acte. 
Toutes les résolutions soumises au vote ont été adoptées. 
AIR LIQUIDE
Date : le 16 mai 2018 à 15h00. 
Lieu : Palais des Congrès, 2 Place de la Porte Maillot, 75017 Paris. 
Ambiance : Calme et respectueuse. 3 569 personnes présentes. 
Durée : de 15H00 à 17h47. (167 minutes) 
Cadeau : Un « jeton de présence » de 10 € qui sera porté à 20 € en 2019.
Taux de participation : 52,99 %
L’ordre du jour, dans l’ordre chronologique : 1/ Résultats 2017, dont voici les chiffres clés, CA 2017 : 20,3 millards d’€, résultat net : 2,2 millards d’€, dividende par action ajusté : 2,65 € 2/ L’intégration réussite d’Airgas, 3/ Stratégie & Perspectives : trois points spécifiques ont été faits sur la transformation des industries, l’importance du digital et le changement climatique. 4/ Conseil de l’Hydrogène : avec un témoignage de M. Thierry Best, directeur des opérations chez Alstom. A l’horizon 2050, ce gaz pourrait représenter un cinquième de l’énergie totale consommée dans le monde et contribuer à hauteur de 20 % à la réduction des émissions de CO2 pour limiter le réchauffement climatique à 2 degrés. 5/ Gouvernance & rémunérations : avec une vidéo explicative 6/ Rapports des commissaires aux comptes, 7/ Questions/ réponses : Monsieur Benoit Potier (PDG) a notamment souligné l’engagement d’Air Liquide envers les actionnaires individuels. Et ils le lui rendent bien avec une détention de 32 % du capital, ce qui représente 410 000 « petits porteurs » en France. 
Un actionnaire a exprimé son mécontentement « sur l’analyse erronée des données du rapport oxfam concernant la répartition des richesses entre les actionnaires » et les autres parties prenantes. Pour l’anecdote, une coupure de courant a eu lieu lors de cette AG pratiquement au moment où le PDG parlait de « visibilité » . Enfin, toutes les résolutions soumises au vote ont été adoptées ; à noter, la résolution n°5: sur le renouvellement du mandat d’administrateur de M. Benoit Potier avec « seulement »  78,72 % de voix pour. 
SAFRAN
Date : Le 25 mai 2018 à 14H00. 
Lieu : Espace Grande Arche, 1 Parvis de la Défense, 92044 Paris-La Défense. 
Ambiance : Calme et studieuse. 
Durée : de 14h00 à 16h34 (154 minutes) 
Restauration : cocktail avant l’AG. 
Taux de participation : 75,39 %
Faits Marquants : Safran confirme ses perspectives pour l’exercice 2018 et prévoit : une croissance organique du chiffre d’affaires dans le haut de la fourchette de 2 % à 4 % et une croissance du résultat opérationnel courant ajusté dans le haut de la fourchette de 7 % à 10 %. 
Le dividende a été augmenté à 1,60 € par action (+5,30% versus 2016), le détachement aura lieu le 29 mai suivi de la mise en paiement le 31 mai 2018. Suite à la cession des activités Identité et Sécurité, un programme de rachats d’actions pour un montant de 2,3 millards d’€ a démarré en mars et va se poursuivre sur deux ans. La dette s’élève à 3,1 milliards d’€ à fin mars. 
Le Directeur Général, Philippe Petitcolin revient sur la fusion avec Zodiac Aerospace dont les actions ont été retirés de la cote le 23/03/2018. Il explique que la génération de cash flow de Zodiac est négative, que le chiffre d’affaires est en baisse 12,1 % sur un an mais il estime pouvoir atteindre 200 millions d’€ de synergie par an dont 90 % à l’horizon 2020. 
Puis un point est fait sur la gouvernance et les rémunérations, notamment le « say on pay » , la Politique de rémunération, les engagements réglementés et l’intéressant à long terme. 
Lors des questions / réponses: Suite à une question sur l’intégration de Zodiac. Il est répondu qu’il a fallu changer les règles, mettre en place une nomenclature dès la phase de projet … ceci afin d’améliorer à terme les livraisons (plus particulièrement pour les sièges et les cabines). 
Suite à une demande d’un actionnaire individuel, la direction indique qu’elle accordera des entrées gratuites pour le salon du Bourget aux actionnaires présents lors de la prochaine AG de Safran. 
Toutes les résolutions ont été largement adoptées. A noter, la résolution n°9 a été contestée (82,70 % de voix pour), elle concerne l’entrée au conseil d’administration de la FFP représentée par Monsieur Robert Peugeot. 
PUBLICIS GROUPE
Date : Le 30 mai 2018 à 10h00.
Lieu : Publiciscinémas. 133, avenue des Champs-Elysées, 75008 Paris.
Ambiance : Le cinéma du Drugstore Publicis est plein. Une deuxième salle est ouverte et reliée par vidéo-conférence.
Durée : de 10h00 à 12H32 (152 minutes)
Cadeaux : 50 € offerts au restaurant le drugstore et deux places au publiciscinémas.
Taux de participation : Près de 70 % du capital est présent ou représenté.
Faits Marquants : Maurice Levy ouvre la séance en faisant un point sur  2017, une année charnière où Arthur Sadoun a pris la présidence du directoire. Il indique que le chiffre d’affaires est en croissance de +0,8 % à 9,690 milliards d’€; que la marge opérationnelle progresse de 40 points de base à 15,50 %  ; que le Résultat Net courant part du groupe s’établit à 1037 millions d’€. Le dividende par action est hausse de 8,1% à 2 € (il sera versé en numéraire ou en actions nouvelles à 56,50 € par action). Puis dans une vidéo, Marc Pritchard, directeur marketing de Procter & Gamble dit tout le bien qu’il pense de Publicis. Arthur Sadoun annonce le gain de 3 nouveaux contrats, à savoir : MacDonald’s ainsi que Nestlé en France pour la partie média et Macy’s aux USA toujours pour le budget média. Une nouvelle vidéo présente Marcel, la plateforme collaborative de Publicis utilisant l’intelligence artificielle de Microsoft. Enfin, Michel Cicurel expose les travaux du comité des rémunérations dont il assurait jusqu’à cette AG, la présidence.
Maurice Levy (Président du conseil de Surveillance) indique au sujet des petits porteurs :  » ils sont les bienvenus les actionnaires individuels et on les aime beaucoup « 
L’ensemble des résolutions ont été adoptées. A noter, cependant trois contestations : la résolution n°10 (35,3% contre); la n°15 concernant  la rémunération de Maurice Levy (39 % contre) et la n°18 sur l’approbation des principes et critères de rémunération des membres du directoire au titre de l’exercice 2018. (34,2 % contre)
TOTAL 
Date : Le 01 juin 2018 à 10h00.
Lieu : Palais des Congrès, 2 place de la Porte Maillot, 75017 Paris.
Ambiance : Surréaliste pour une assemblée générale avec l’intervention de Greenpeace qui a produit des remous et une interruption de 45 minutes.
Durée : de 10h00 à 12h38. (158 minutes)
Cadeau : une carte total wash (carte de lavage) d’une valeur de 20 €.
Taux de participation : Le quorum est largement atteint.
Faits Marquants : Patrick Pouyanné (PDG) ouvre la séance mais très vite Greenpeace a envahi la salle de tous les cotés avec des instruments de musique pour mettre « l’ambiance ». La sécurité est complètement débordée. Patrick Pouyanné appelle une représentante de Greenpeace a exprimé son point de vue sous les huées des actionnaires. Elle demande  » l’arrêt des forages au large du Brésil et de la Guyane » . Puis plusieurs des militants ont tenté de monter sur la tribune et quatre d’entre eux se sont suspendus avec des cordes au plafond du Palais des Congrès, ils portaient des banderoles sur lesquelles, on pouvait lire «  Sauvons le récif de l’Amazone » ou « Break free from oïl » (libérons-nous du pétrole). Le PDG de total s’exprime calmement, il explique que :  » Le respect des autres est une valeur de Total ».
Quelques mots sur la partie  business : Le résultat net ajusté est en hausse de + 28 % à 10,6 milliards d’€ ; la croissance des productions est en ligne avec l’objectif 2016-2022 : de + 5 % par an. Le groupe procèdera a une distribution d’un dividende de 2,48 € par action, en hausse de 1,2% (via un paiement trimestriel à 0,62 €)
Toutes les résolutions ont été adoptées. A noter, la n°7 sur le renouvellement de mandat de Patrick Pouyanné (19% contre). La résolution A non-agrée par le conseil d’administration n’a pas été adoptée.