La presse parle de la lettre à l’AMF

Le communiqué de presse,diffusé le 23 août 2016  à la suite de la lettre envoyée à l’AMF pour demander l’ouverture d’une enquête au sujet de la communication, a été repris par les médias qui s’étaient déjà fait l’écho 1 2 3 4 5 des précédentes initiatives de l’association RegroupementPPLOCAL. 

  • Ainsi Wansquare, consacre-t-il un long article titré « Montée en puissance des petits actionnaires de SoLocal », reflétant ainsi l’impact que l’association entend avoir sur le cours des choses.

    Extraits:

    « Nouvel épisode de la série « SoLocal va mal »… les actionnaires passent à l’offensive. Le regroupement de petits porteurs, RegroupementPPLocal, a en effet envoyé hier une lettre à l’AMF.»

    Il ajoute : «  Le groupement d’actionnaires a aussi fait savoir qu’il souhaitait participer aux négociations avec la direction, en constituant un groupe représentatif d’actionnaires individuels. »

  • De son coté, dans un article actuellement titré « Solocal group : RegroupementPPLOCAL demande l’ouverture d’une enquête à l’AMF », BFM TV/Trading Sat, ensuite repris par Yahoo!Actualités, détaille le contenu du courrier et rappelle le poids des actionnaires individuels dans le capital

    Extrait:

    « Ce courrier circonstancié énumère et documente une longue liste de griefs et interrogations des actionnaires individuels de SoLocal Group, largement majoritaires dans le capital de la société, quant aux pratiques et intentions du management. »

  • Agefi dans un article titré « Des actionnaires de SoLocal mettent en cause la communication financière du groupe » énumère les griefs en question.

Extrait:

« Insuffisances de la communication financière, absence d’AG ordinaire sur les comptes 2015, absence de corrélation entre la rémunération variable des dirigeants et l’évolution du cours de l’action SoLocal, déconnection entre le cours proposé pour l’augmentation de capital et la valeur réelle de l’action, inégalité de traitement entre les actionnaires… »

  • Une dépêche de l’Agence Option Finance (AOF) « SOLOCAL : des actionnaires demandent une enquête de l’AMF », également largement relayée (Boursorama, Capital, Zone Bourse) , précise les griefs évoqués dans la lettre
  • Un article sur le site de Societe.com fait état de la situation problématique de Solocal depuis quelques années, « Tout va mal chez Solocal ».

 Extrait:

« Soupe à la grimace pour SoLocal, ex-Pages Jaunes. Souffrant depuis plusieurs années d’une âpre concurrence sur Internet qui menace l’activité entière, l’annuairiste français essaie tant bien que mal de rebondir. » 

  • Dans son article titré « Tout va mal chez Solocal », Capital, relayé par Free, évoque également le mécontentement des actionnaires individuels.

Extrait:

« SoLocal avait annoncé début août une nouvelle restructuration de sa dette via notamment le lancement d’ici la fin de l’année de deux augmentations de capital

 […]

Ce projet, visant à diviser la dette du groupe par 3, à 400 millions d’euros, « réduirait (à 10%) le poids des actionnaires existants dans le capital, sauf à ce qu’ils puissent réinvestir massivement », ceci étant « dans la plupart des cas impossible à des personnes physiques ayant perdu tout ou partie de leur épargne parce qu’il l’avaient confiée à Solocal » a dénoncé l’association. Elle a jugé que l’opération « favoriserait les créanciers » et serait « insultante pour les actionnaires » existants, qui « seraient les seuls à faire des sacrifices », selon elle, rappelant les 440 millions d’euros apportés à SoLocal lors de sa précédente restructuration financière en 2014. »

  • Le Figaro reconnait la légitimité de la demande d’enquête adressée à l’AMF dans un article titré « Les petits porteurs remontés contre Solocal en appellent à l’AMF » :

    Extrait:

    « Comme souvent, les petits porteurs ne sont pas pris en considération et leur demande d’une enquête à l’AMF sur l’information financière délivrée par Solocal semble légitime »

  • Dans son article titré :« Mauvaise journée pour Jean-Pierre RemyChallenges soir relaye l’interrogation de l’Association quant à une possible manipulation de cours.

    Extrait:

    « » Ces actionnaires, qui ont déjà jugé « inacceptable » le plan de restructuration, expliquent qu’ils soupçonnent la communication financière de SoLocal « de viser à faire chuter le cours du titre bien en dessous de sa valeur économique réelle, afin de préparer l’arrivée au capital d’un ou de plusieurs nouveaux investisseurs » .»

  • Un article de Cerclefinance s’intéresse aux causes de la chute de l’action:

Extrait:

« L’association – qui se dit opposée au projet de refinancement actuellement porté par l’équipe de management – estime de manière générale que ce sont des « manquements » en termes d’information financière qui sont à l’origine du plongeon du cours de Bourse de Solocal Group, passé de 15 euros en mai 2015 à 2,5 euros récemment. »

  • Une dépêche de Reuters France « SoLocal-Des actionnaires réclament à l’AMF une enquête est reprise par les Echos.fr /Investir, ainsi que par Usine Nouvelle et Zone Bourse. Elle pose également le doigt sur un nouveau point important relevé par l’Association : la provision mystère de la société.

    Extrait :

    «RegroupementPPLOCAL s’interroge en particulier sur les raisons qui ont amené le groupe à passer une provision de 1,64 milliard d’euros dans ses comptes 2015.»

En effet, comme le soulevait le communiqué de l’association:

Extrait:

« l’information donnée en 2014 était-elle fausse ou bien en passant cette provision, le management ne préparait-il pas déjà la possibilité d’une augmentation de capital en dessous du nominal (…) ? « 

  • Enfin, Boursier.com, dans son article « Les actionnaires minoritaires de Solocal saisissent l’AMF », évoque également la demande de consultation du groupe de représentants des actionnaires constitué avec l’Association.

    Extrait:

    « L’association demande une nouvelle fois à Solocal de recevoir ses représentants pour qu’ils soient associés aux discussions organisées par le second mandataire ad hoc, puisqu’elle a eu la tête du premier. Une délégation de cinq membres expérimentés a été constituée à cette fin. »