SoLocal : le Tribunal de commerce désigne un mandataire ad hoc

SoLocal publie un communiqué financier intitulé « Nouvelle étape dans la restructuration de la dette de SoLocal Group », et fait part de la désignation d’un mandataire ad hoc.

Comme annoncé le 19 mai 2016, SoLocal Group travaille activement à préparer un plan de réduction drastique de sa dette financière. La société a sollicité la désignation d’un mandataire ad hoc afin de l’assister dans les discussions qu’elle aura dans ce cadre. Maître Frédéric Abitbol a été désigné par le Tribunal de Commerce de Nanterre. Cette nomination permettra de faciliter l’obtention dans les meilleurs délais d’un accord équilibré prenant en compte les intérêts de l’ensemble des parties prenantes, dont les actionnaires et les créanciers.

La suite à lire ici

Maître Frédéric Abitbol avait été désigné le 4 mars  2014, en tant que Conciliateur pour assister SoLocal dans ses discussions avec ses prêteurs. RegroupementPPLOCAL note qu’il est étonnant que soit nommé comme mandataire ad hoc, le conciliateur d’un plan de sauvegarde financière accélérée qui a échoué comme l’affirme dans son communiqué la Direction de SoLocal :

« Compte tenu d’un processus de restructuration de sa dette qui se prolonge au-delà des délais initialement anticipés, SoLocal Group ne respectera probablement pas ses covenants bancaires à fin juin 2016 ni à fin septembre 2016… Le niveau très élevé de la dette financière limite fortement la capacité du groupe à réaliser les investissements nécessaires à l’accélération de sa croissance digitale. Ces éléments, combinés au fait que la capacité de SoLocal Group de rembourser ses dettes financières à leurs échéances contractuelles de mars et de juin 2018 est extrêmement improbable, rendent impérative une réduction drastique de la dette financière. »